Les soupapes

Les soupapes sont les prolongations des touches, elles bloquent l'arrivée d'air de chaque anche en se posant sur les trous de la table d'harmonie derrière laquelle sont fixés les sommiers.
Le contact avec la table d'harmonie (métal ou bois pour la plupart des diatoniques) se doit d'être tout à fait hermétique. La moindre fuite altère la bonne compression de l'instrument, on entend parfois le filet d'air qui se dégage du soufflet. Si la fuite est conséquente, les anches qui se trouvent derrière peuvent sonner en continu...

La soupape est souvent faite de plastique ou de bois pour les diatoniques, sur ce support sont collées une épaisseur de feutre ou de mousse, et une épaisseur de cuir qui fera le contact et l'étanchéité.
Sur les accordéons qui possèdent des rangées supplémentaires de rappel, (4°, 5° voire 6° rangées), une même soupape est reliée à deux touches, ce qui nécessite des relais entre ces touches pour actionner une même soupape. La coordination peut se faire par un simple relai mécanique (une biellette), ou prendre la forme du système "à peigne", qui permet à la fois d'actionner plusieurs soupapes en même temps et d'en sélectionner certaines en fonction des registres choisis.

Interventions fréquentes :

Les soupapes main gauche et main droite demandent un réglage qui peut être très précis pour les soupapes des boîtes de résonance. Ce réglage concerne le contact entre le cuir et la table d'harmonie qui doit être parfaitement étanche, et la hauteur de dégagement de la soupape, qui se fait en fonction du dressage de clavier. Le dégagement des soupapes d'une même rangée doit être identique, car il contrôle le débit d'air alimentant les anches, si les débits sont différents, cela peut se ressentir sur le volume du son, le timbre et la justesse.

Avec le temps, le cuir des soupapes se durcit, le claquement provoqué par le relâchement de la touche s'amplifie et peut devenir franchement gênant. Un changement complet des cuirs peut être envisagé pour régler le problème mais c'est un travail assez long. En revanche celui s'impose lorsque les cuirs restent collés à la table d'harmonie, ce qui arrive sur certains accordéons d'une trentaine d'années dont la colle choisie à la fabrication est de mauvaise qualité. Il faut alors nettoyer toutes les soupapes et remettre des cuirs neufs.
Dans certains cas la mousse entre le cuir et le corps de la soupapes demande d'être changée, n'ayant pas résisté au temps ou aux parasites.

Il faut savoir qu'intervenir sur les soupapes de la main gauche nécessite de démonter la mécanique de la main gauche, et rajoute un temps considérable à la restauration.

 


 
soupapes à restaurer