Le soufflet

Le soufflet, "poumon" de l'accordéon, est un élément bien évidemment essentiel de l'instrument, de son étanchéité dépend la compression et de sa conception, la dynamique. Le soufflet est collé sur des cadres en bois qui se fixent à la caisse grâce aux 12 "clous", visibles de l'extérieur. Sa taille est ajustée à la caisse de l'accordéon, de même que les coins de soufflet en métal. Les différentes formes de ces derniers modifient toutefois la dynamique, en fonction de leur angle. Le nombre de plis et leur épaisseur sont choisis en fonction de la place qu'occupent les sommiers à l'intérieur, et du "caractère" de jeu qu'on veut donner au soufflet.

Quatre pans de carton spécifiques pliés se rejoignent par les angles pour lui donner sa forme rectangulaire, chaque angle, taillé en biseau est recouvert d'un coin en métal pour les maintenir ensemble. Les creux sont obturés par des basanes (petits losanges de cuir), collées à même le carton. On recouvre aussi les pans de carton d'une tapisserie à la couleur désirée, et chaque arrête est protégée par une fine bande d'usure qui les protègent des coups et des frottements, qui sert aussi d'élément décoratif.

Dégradations et interventions fréquentes


L'étanchéité du soufflet est primordiale, aussi est on susceptible de changer les joints de la caisse contre lesquels le soufflet s'appuie ou les basanes percées.
Changer une basane nécessite de démonter les coins qui l'entourent, une partie de la tapisserie et des bandes d'usure de manière délicate, afin qu'on puisse tout remettre ensuite sans les abimer.  

Il faut veiller à ne pas trop user les arrêtes du soufflet avec ses vêtements ou les courroies, une fois transpercées, on attaque le carton et les dégradations peuvent devenir irréversibles. Dés que vous constatez que ces bandes s'usent (regardez aussi en dessous), on peut envisager de les remplacer. Généralement on remplace tout une façade pour ne pas avoir de différences de teintes, on peut aussi changer le coloris et même faire quelques figures géométriques en utilisant d'autres couleurs. On trouve facilement des protections pour mettre sur les courroies afin les parties mécaniques n'abiment pas les bandes d'usure et à fortiori le soufflet.

Il arrive parfois qu'un coin du soufflet se plie, voire se crève à cause d'une mauvaise manipulation, on peut intervenir si la surface n'est pas trop grande et que seuls quelques plis sont impliqués. Lorsque le soufflet est trop détérioré, par exemple lorsque tout un pan est aspiré vers l'intérieur quand on joue, il vaut mieux refaire un soufflet neuf. La multitude de conception d'accordéon demande la plupart du temps d'en faire faire un sur mesure, ce qui prend du temps pour la commande. Aussi prenez soin de lui, en prévenant tout incident susceptible d'empirer...




Intérieur d'un soufflet , les basanes en cuir sont bien visibles